Pages

dans quelle mesure le bilan de la seconde guerre mondiale annone t'il un monde nouveau


 seconde guerre mondiale 




le 8 mai 1945 l'allemagne capitule sans conditions, le 2 septembre 1945 c'est au tour du japon de signer sa totale reddition.
L'année 1945 est donc celle du retour à la paix pour une trés grande partie de l'humanité aprés le bouleversements considérables d'une guerre mondiale. Les nazis, comme les japonais à l'autre bout du monde, avaient tenté de remodeler la planéte selon leurs conceptions racistes et pour servir leurs intérets; une fois les puissances totalitaires écrasées, c'est bien un monde nouveau qui se met en place.pafois d'ailleurs déja préparé dés le temps de la guerre. Aussi, s'il est important de faire un bilan de la seconde guerre mondiale, il est nécessaire de le faire en gardant à l'esprit le souci constant de relier ce bilan à la tentative de reconstruction d'un monde libéré, en se demandant comment les dirigeants qui se sont trouvés en charge des états aprés cette déflagration mondiale. ont agi décidé pour,dabord ,remédier au destructions de cette guerre, ensuite, répondre aux problemes moraux tout à fait nouveaux qu'elle avait engendrés et , enfin, tenter de trouver un réglement politique au conflit.

1) bilan humain et matériel



A) désastre démographique, suivi d'un baby boom

Jamais le bilan démographique d'une guerre n'avait été aussi important : prés de 60 millions de morts sur l'ensemble de la planéte.
Du fait des bombardements et du génocide les morts civiles sont extremement importantes. L'URSS a été particulement marquée,puisqu'elle compte 9 millions de pertes militaires ( la guerre patriotique a impliqué un énorme investissement humain) mais aussi environ 10 millions de pertes civiles ( liées à la famine, à la guerre de partisans et aux représailles des nazis ), on peut aussi citer, parmi les pays ayant payé un trés lourd tribut à cette guerre, la pologne ( 5.7millions de morts au total, soit 15% de la population du pays), la Yougoslavie, mais aussi la chine qui compterait entre 6 et 8 millions de morts. Les états unis n'ayant pas connu la guerre sur leur territoire, ayant mené une guerre économe en homme et chére en matériel, s'en tirent avec des pertes relativement faibles: 300 000 morts. Pourtant , dés 1943, on note un peut partout en europe et aux états unis une remontée de la natalité qui annonce les débuts du Baby Boom consécutif à la fin de la guerre, cette tendance s'accentue, à partir de 1945, un peut partout dans les pays occidentaux, confortée parfois par une politique nataliste ( En France allocations familiales et sécurité sociale). Cette forte croissance démographique a favorisé, selon les économistes, la croissance économique qu'a connue le monde aprés la guerre. Dans un seul état, le Japon, les conséquences démographique de la guerre sont marquées par une chute rapide de la natalité : contraint d'absorber 6 millions de réfugiés, ce pays se dote rapidement de lois dites eugéniques.
Par ailleurs cette guerre a été marquée par d'énormes déplacements de la populations :déja trés marqué pendant la guerre, ce phénomene se poursuit aprés la fin des hostilités aussi bien à l'est de l'europe qu'au Japon; on compte au moins 25millions de personnes déplacées ,Il faut signaler que ces immigrants forcés vont participer activement à la reconstruction aussi bien de la RFA que du Japon.

B= Des destructions matérielles à la reconstruction

l'Europe, le Japon, ont connu des destructions matérielles considérables : les bombardements massifs ont réduit en cendres des villes, des routes, des équipements ferroviaires et portuaires. Les équipements industriels sont souvent détruit ( à 70% pour l'URSS), sauf en Allemagne. La France, comme toute l'Europe continentale, et surtout l'URSS a vu détruites une bonne partie de ses installations miniéres.La production agricole a , dans tous les pays occupés par l'allemagne, été lourdement touchée. Aussi l'URSS manifeste t'elle une ferme volonté de recupérer des réparations consistantes, ce qu"elle exige et obtient à Potsdam. à l'inverse, la guerre a permis le développement économique des pays extérieurs au conflit comme le brésil ou le canada et a fortement favorisé le développement de l'economie américaine: les états unis qui n'ont pas connu de destructions sur leur territoire, ont vu leur potentiel industriel largement augmenter et ont imposé leur avance technologique. Rappelons en effet que la guerre A , comme souvent, favorisé le développement de la recherche et ses retombées civiles : on voit alors naitre la recherche développement appelée depuis à un immense avenir. Parmi les inventions nées ou perfectionnées pendant la guerre on peut citer, évidemment , la bombe atomique mais aussi le nylon, les antibiotique ou l'ordinateur.
D'autre part, la guerre a eu pour conséquence un renforcement de l'action de l'état, partout, même dans le pays phare du libéralisme, Les états unis , si l'état américain maintient ses importantes commandes militaires aprés guerre, c'est bien sur en URSS et dans les pays libérés par l'armée rouge que l'emprise de létat se marque de façon impressionnante, mais on remarque aussi qu'une bonne partie des états d'europe occidentale renforcent l'action de l'état, c'est en 1942 que Lord Beverdige affirme la nécessité d'un état providence , celui ci se met en place ç peine la guerre terminée, les exemples les plus accomplis se trouvant en France et au Royaume uni , dans ces deux pays s'organise politique de protection sociale. L'intervention de l'état se manifeste aussi en europe occidentale par les nationalisations plus ou moins importantes dans l'immédiat aprés guerre et par une planification de l"économie dans un certain nombre de pays comme la France ou le Japon. Dans tous les pays l'immédiat aprés guerre est uine période d'intense reconstruction, accompagnée par l'état, c'est souvent aussi une période de forte modernisatyion.

C) Les problemes financiers révélent la prédominance économique des états unis

à part les états unis qui terminent la guerre avec les deux tiers du stock d'or mondial, les pays belligérants connaissent d'énorme difficultés financières : il a fallu financer la guerre et souvent payer les énormes ponctions réclamées par les puissances occupantes, aussi l'inflation règne partout et le déficit budgétaire est la règle. Les pays se sont appauvris et endettés, le rôle mondial de la livre sterling s’achève. Seuls à avoir profité des evenements sur le plan financier, Les états unis ont , en 1944 imposé ç la conférence de Bretton Woods un nouvel ordre international: le dollar devient la référence monétaire ç égalité avec l'or , le nouvel organisme destiné à contrôler les problémes financiers, le FMI, a son siége à New york. le refus soviétique d'y participer annonce la future division du monde. Par ailleurs la domination évidente des états unis laisse présager leurs propositions d'aide qui se concrétisent en 1947 avec l'offre Marshall. c'est aussi en 1947 que 25 états signent le GATT ( general agreement on tariffs and trade) : accord qui vise, en favorisant la baisse des droits de douane, à favoriser le commerce international : le monde qui suit la guerre s'annonce comme un monde ouvert, refusant la protectionnisme.

2) Un traumatisme moral sans précédent aboutit à de nouvelles régles internationales


A) Punir la génocide, vivre avec la bombe atomique

Le monde entier sort traumatisé de l'expérience totalitaire. Le retour des prisonniers dans leurs parties se révèle parfois difficile. Surtout l'année 1945 est celle de l'ouverture des camps de la mort et donc , par leur description dans les journaux, de leur révélation aux opinions publiques qui ne pouvaient imaginer une telle horreur.On apprend, sans en mesurer toute l'ampleur ( il faudra attendre des années pour que le chiffre de 5 millions et demi de victimes soit définitivement fixé) l'atrocité du génocide des juifs qui s'est assorti de celui, moins connu, des Tziganes. On découvre le mécanisme de la sélection à l'arrivée des trains, celui des chambres à gaz.
La conséquence immédiate de cette découverte est le jugement des crimes de guerre nazis par un tribunal international à Nuremberg entre novembre 1945 et octobre 1946. à cette occasion de nouvelles régles internationales sont mises en place, dont la notion de crime contre l'humanité. qui est considéré comme imprescriptible.
contrairement aux crimes de guerre, La littérature et , plus tard, le cinéma témoignent du choc moral subi par le monde; Ccelui ci découvre aussi, lors de l'utilisation des deux bombres atomiques, les capacités de destruction de cette nouvelle arme et les menaces qu'elle fait peser sur un monde qui en est à jamais transformé. Signalons enfin la difficulté,dans tous les pays occupés par les forces totalitaires, de juger ceux qui ont fait le choix de collaborer avec l'ennemi.

B) Affirmer les droits de l'homme

La seconde guerre mondiale avait trés nettement des implications morales, celles ci se sont notamment précisées dés la signature de charte de l'atlantique ( aout 1941 ) oû les Alliés ont affirmé leur volonté de poursuivre les hostilités jusqu'à la destruction finale de la tyrannie nazie et ont souhaité voir se créer une association internationale préservant la paix, celle ci prend forme ç la conférence de Dumbarton Oaks et la charte des nations unies est finalement signéee le 26juin 1945, lors de la conférence de San Francisco, avant même la fin de la guerre. c'est trés nettement contre le mépris des droits de l'homme qui s'est manifesté pendant cette guerre qu'un texte essentiel est voté à l'ONU en 1948 : la déclaration universelle des droits de l'homme.

3) Le bilan politique


A) La victoire des démocraties


la capitulation de l'Allemagne et du Japon c'est d'abord la victoire des forces alliées contre celles des dictatures, en 1945 la totalitarisme soviétique est oublié, le tribut payé à la guerre par les Soviétiques, la part prise dans la résistance par les militants communistes en Europe y ont largement contribué .Partout chez les vainqueuers on parle de démocratie et on n'a pas pris garde encore que le mot n'a pas le même sens à Moscou et ailleurs . En tout cas une des conséquences politiques de cette guerre, c'est l'apparition de nouveaux partis politiques issus de la Résistance, comme le MRP en france. c'est l'importance numérique des militants communistes en europe. c'est aussi , pour un certain temps,l'effacement des partis de droite.

B) Une Europe remodelée

La guerre n'est pas finie que se tient à Yalta une conférence réunissant Staline, Roosevelt et Churchill, Arés la mort de Rosevelt, et quelques jours avant l'utilisation de la bombe atomique contre le Japon, une deuxiéme conférence internationale se tient à potsdam, Truman remplaçant Roosvelt, Ces deux conférences font émerger la guerre une Europe remodelée essentiellement par les états unis et l'URSS, ses frontiéres sont profondément remaniées, citons simplement la création d'une Pologne avec une large ouverture sur la mer et dont la frontiére de l'est est marquée par la ligne Oder(Neisse. Un fait essetiel est destiné à marquer l'europe pour une cinquantaine d'années: la création de quatr ( les deux grands et le Royaume uni ont décidé l'accepter la france parmi les puissance d'occupation) zones d'occupation en allemagne et à berlin. il faut aussi signaler l'importance des acquis territoriaux de l'URSS qui annexe les états baltes et l'est de la Pologne. L'URSS est le grand vainqueur de la guerre sur le plan territorial, par ailleurs l'influence qu'elle exerce par le biais des partis communistes et de leur rôle dans la résistance au nazisme en fait une puissance essentielle dans le monde nouveau qui s'esquisse.

C) Les premiers frémissements dans les colonies

Le prestige de l'Occident a été battu en bréche par les désastres militaires. Par ailleurs La participation d'une bonne partie des peuples colonisés à la luttte aux côtés des métropoles a favorisé les promesses de réformes importantes pour l'aprés guerre ( conférence de Brazzaville, 1944). Enfin la création de l'ONU va encourager la dénociation du colonialisme et la revendication de leur indépendance par les peuples colonisés. la guerre n'est pas finie que des émeutes éclatent en algérie et le japon vient à peine de capituler quand Hô Chi Minh proclame l'indépendance du Viêt-nam.
On peut déja pressentir les difficultés de la déconolisation francaise, tandis qu'on entrevoit trés vite la souplesse des britanniques pour traiter du probléme indien.

D) Une nouvelle organisation supranationale

Nous avons déja évoqué les conditions de la naissance de l'ONU, il s'agit simplement ici de constater que se met en place une organisation supranationale dont la suite a montré qu'elle n'était pas toujours dépourvue d'efficacité, aussi bien dans le réglement de certains conflits que dans celui de l'assistance aux pays pauvres. C'est toute une organisation nouvelle qui se met en place avec la création de l'ONU: une Assemblée générale regroupe tous les pays membres, le Conseil de sécurité est, dans sa composition, directement issu de la guerre ( en sont membres permanents les cinq vainqueurs : états unis, URSS, Royaume uni, France, Chine),le secrétaire général fait appliquer les décisions qui sont prises au conseil de sécurité". Le fait que cet organisme dispose d'une force armée: les casques bleus; lui donne un rôle politique nettement plus important que son ancêtre la SDN. Enfin l'ONU, par la création d'organismes qui lui sont rattachés, se dispose à jouer un rôle mondial non négligeable dans des domaines aussi variés que la santé, le commerce international, l'aide aux pays pauvres, la culture.